A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

A propos

La jeunesse française a des choses importantes à exprimer et il est de notre responsabilité de créer les conditions d’une écoute collective. Alors que nous traversons une période où la résilience de notre planète est mise à l’épreuve par la pandémie de COVID-19. Les enfants, adolescents et jeunes adultes pâtissent particulièrement de cette situation et chaque jour nous mesurons à quel point leur bien-être est fragilisé, qu’il soit social, éducatif ou culturel.

Avec la découverte récente de vaccins prometteurs, un « retour à la normale » s’annonce pour l’automne 2021, qui autorise de se projeter vers l’avenir. Il nous semble opportun de saisir l’occasion de la rentrée prochaine pour organiser la première édition d’une célébration de l’écriture et de la parole : la Belle Harangue. Dans les prochaines semaines, les enfants, adolescents et jeunes adultes seront invités à composer des textes sur le thème « Et si… ? ». Pour les accompagner dans leur écrit puis dans leur prise de parole, des ressources éducatives seront mises à leur disposition ainsi que des conseils vidéo par des harangueurs et harangueuses : académiciens, artistes, experts des enjeux contemporains. Ainsi aiguillés, nos jeunes plumes et diseurs pourront soigner et la forme et le fond.

A partir du 22 septembre 2021 et durant une quinzaine de jours, ils pourront partager leur texte – discours inaugural de rentrée – avec leurs camarades et au-delà. L’équinoxe d’automne est une journée particulière, annonciatrice de changement. Pendant que le soleil change d’hémisphère, les marées se déchaînent. Ces restitutions publiques célèbreront cet instant, investissant les lieux quotidiens comme des lieux d’exception, lieux fermés comme espaces publics. Elles mettront à l’honneur la richesse de notre langue, la diversité de nos imaginaires, la palette de nos émotions.


Les lieux des Harangues