A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

© AFP -  Lionel Bonaventure

Les Conseils de... Audrey Chenu

Institutrice, slameuse, auteure, entraîneuse de boxe

Vous accompagnez régulièrement les jeunes dans leur rapport à l’écriture, quels sont vos conseils alors qu’ils se préparent pour la Belle Harangue ?

Il y a une citation de Léon Tolstoï qui me parle et j’invite les participants à la méditer:

"Si tu veux parler d'universel, parle de ton village."

Chaque détail est de taille, soigne tes images, tes rimes, donne du rythme, sans te précipiter... les silences sont importants pour l'écho des mots, pour l'émotion. Regarde ton public dans les yeux, ton histoire doit faire vibrer l'auditoire, relier nos âmes. Ecris comme on jette un pavé dans la mare. Boxe avec les mots ! Et n’oublie pas que tout ce qui peut être dit par quelqu’un d’autre, ne le dis pas.

L’instant qui précède la prise de parole peut-être intimidant. Comment vaincre son appréhension?

Il faut se lancer sur scène comme pour un plongeon. Audace et sincérité seront tes meilleures alliées. Peu importe le prix, clame ton indépendance de corps et d'esprit hors des corsets, des cordes et des corvées, hors des carcans, des cases et du temps ! La pensée unique menace, ne rentre pas dans le moule parce qu'il y a déjà foule et que tu veux laisser une trace.

Et si …

on sortait des chemins tout tracés ? Pour emprunter les chemins de traverse.