A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

© ESA–Nadia Imbert - Vier

Les Conseils de... Claudie Haigneré

Médecin, scientifique et astronaute

L’espace, est-ce un bon thème pour une harangue?

Oui, l’exploration lunaire pourrait être un excellent sujet, d’ailleurs j’ai en souvenir une harangue mémorable prononcée par John Fitzgerald Kennedy le 12 septembre 1962 à l’université Rice à Houston « Nous choisissons d’aller sur la Lune » (We choose to go to the Moon).

J’aimerais bien prononcer une harangue sur le thème: Et si on allait vivre ensemble dans un village sur la Lune, en regardant autrement notre planète Terre et son humanité?

A travers cette harangue, je pourrais inviter l’auditoire à penser ailleurs et autrement avec pour objectif de transformer notre vie ici et maintenant. 

Lorsque vous écoutez une harangue quelles sont vos attentes?

Ce que je n'ai pas envie d'entendre : un discours ressassé, mille fois entendu, un propos minuscule qui ne me concerne pas, un discours irrespectueux avec des attaques personnelles, des arguments bâclés, incohérents qui ne tiennent pas debout, une litanie ânonnée sans émotion. 

Ce que j'ai envie d'entendre : une conviction personnelle, un regard décalé, un engagement confiant et passionné, de l'humour, de la sincérité profonde.

Prendre la parole en public peut-être intimidant, quels sont vos conseils pour faire face au regard et au jugement des autres?

De la sincérité, de la conviction passionnée, de l'humour, et de l'engagement. Donc avoir "besoin" de prendre la parole parce que ce que l'on a à dire est important et que cela n'a pas encore été écouté ou entendu. Surprendre son auditoire, pas pour le contredire, mais pour ouvrir une nouvelle voix. Il ne s'agit pas de faire "face" mais de faire "avec et pour."