A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

© D.R.

Les Conseils de... Fliire

Slameuse

Qu'est-ce que la harangue pour vous ?

Pour moi, la harangue, c'est cet instant magique où le temps le temps et la foule sont suspendus au lèvres d'une personne qui s'exprime. Par exemple, je suis toujours bouleversée par les prises de parole de Tran To Nga, parce qu'elle dégage tellement de force et de paix qu'il est impossible de ne pas l'écouter parler.

Vos conseils pour réussir sa harangue ?

Quelle que soit la raison pour laquelle vous haranguez, il faut que l'auditoire veuille rester pour écouter. Si l'on a un message à faire passer, il faut arriver à le rendre percutant, utiliser les bons mots pour souligner l'importance de ce qu'on est en train de dire. Il est toujours intéressant de soigner la forme (sans la laisser primer sur le fond) : quand j'écris, je me laisse souvent emporter par des figures de style, des effets de rythme. Cela donne au texte un côté très mélodieux, ce qui aide à capter l'attention et à porter le message plus loin.

Ensuite, l'idée de parler devant un groupe peut parfois sembler terrifiante. Mais il y a des petites choses à avoir en tête pour chasser l'appréhension. Le point le plus important : VOUS avez pris la parole. VOUS avez eu le courage de vous lever pour vous placer face à un public : quoi qu'il arrive, vous avez gagné. Vous avez trouvé la force d'affronter le regard des autres, alors soyez certain-e-s que dans ce regard, il y aura au moins de l'admiration.

De façon plus terre-à-terre, ralentissez. Avec le stress, vous risquez de parler beaucoup plus vite que d'habitude (et de ne pas vous en rendre compte). Alors prenez des inspirations lentes entre vos phrases, faites des pauses, regardez le public. Vous aurez l'air plus assuré, et cela laissera le temps au public de bien intégrer vos propos.

Un dernier tips : si vous en avez le temps avant votre présentation, apprenez votre harangue par coeur. Si vous vous contentez de lire face au public, vous ne pouvez pas intéragir avec lui, vous exprimez moins de choses. En connaissant votre texte, vous pouvez regarder les gens en face de vous dans les yeux, vous concentrer sur votre voix et votre interprétation, observer les réactions de la foule, et vous serez plus en confiance. (Et bien sûr, cela ne vous empêche pas d'avoir tout de même votre texte avec vous en cas de trou de mémoire !)

Si vous aviez 3 minutes pour haranguer un public inconnu, quel thème choisiriez vous ?

J'ai souvent tendance à écrire sur le thème de l'écriture. Mais je sais que je peux aussi utiliser ma plume pour revendiquer, et j'aimerais parler d'antiracisme. C'est un sujet qui m'habite et qui prend beaucoup de place dans ma vie personnelle, et j'aimerais parvenir à le mettre en mots, même si il est difficile à aborder et à formuler.

Découvrez Dire, la harangue de Fliire sur le plateau de Culturebox.