A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

© AFP - Luiz Rampelotto

Les Conseils de... Françoise Gaill

Biologiste et spécialiste des océans - Vice-présidente de la Plateforme Océan et climat

La Belle Harangue démarre le 22 septembre, à l’occasion de l’équinoxe. Est-ce une date qui vous inspire ?

L’équinoxe est un instant d’équilibre entre la lumière et l’obscurité. Au niveau des océans, lumière et obscurité sont des problématiques intéressantes. L’océan n’est connu de l’espèce humaine en général que dans sa partie la plus lumineuse alors que c’est sa partie obscure, la moins connue qui est la plus vaste et celle qui reste à explorer.

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de partager mon expérience de plongée sur les dorsales océaniques lors d’une intervention sur L'improbable vie dans les abysses.

J’encourage les jeunes à s’intéresser aux enjeux océaniques. Si la société parvient à mieux intégrer l’océan dans son imaginaire alors la terre pourra être mieux protégée, ainsi que le climat et la biodiversité. L’océan pourrait devenir le premier bien commun de la planète.

Quelques conseils pour réussir une harangue ?

Selon moi, une harangue doit servir à utiliser la langue pour faire du lien et pour convaincre. Il est important de s’appuyer sur quelques idées claires et d’être véridique dans sa démarche. 

La poésie ou l’humour peuvent être déterminants afin de créer un lien avec son auditoire.