A Partir du 22 Septembre 2021

Une quinzaine pendant laquelle tout le monde est invité à haranguer sur le thème « Et si... ? ».

Haranguer

, c’est prendre la parole, devant un public, avec un texte écrit, et regarder vers l’avenir.


Cela peut se passer dans les établissements scolaires ou dans la rue, à l’université ou dans les kiosques, dans des établissements culturels ou sportifs...

© Mc Monin

Les Conseils de... Maras

Slameur et coach

La Belle Harangue interroge la notion d’équilibre entre lumière et obscurité. Une invitation à la poésie ? 

Hier et demain. L'inconnu et l'horizon. Ca m'inspire un tunnel, l'endroit où l'obscurité et la lumière se donnent simultanément rendez-vous. Un télescope, lui qui va chercher la lumière dans l'obscurité. Un téléphone, la nuit dans la chambre, il est la dernière source de lumière avant que nos yeux nous emmènent dans l'obscurité.

Vous avez régulièrement l’occasion de prendre la parole en public, comment vous préparez-vous ?

Je cherche à être moi-même, à être sincère et à fuir l'évidence pour jouer avec. Je conseille de ne pas se contenter d'appeler un chat, "un chat", mais l'appeler "celui qui me griffe quand je sors de ma chambre", pour ajouter notre vécu et notre part de sincérité à la harangue. 

J’essaye également de me surprendre. J’accepte d’écrire ou de dire des choses que je ne comprends pas sur le moment. Je les comprends parfois plus tard. L'inconscient est une source importante d'écriture et de construction d'idée.

Si je devais coacher un harangueur ou une harangueuse je lui dirais: Accepte toi toi-même, et les autres t'accepteront. Le stress n'est qu'une information. Je me fais plus de soucis pour quelqu'un qui n'a pas le trac et qui va donc devoir trouver un enjeu. Ressentir du stress, nous rappelle que nous allons vivre un moment important. 

Et si …

tout s'arrêtait demain ? Aurais-tu le dernier mot ?